L’année 2014 de Sémiosine le blog

L’année 2014 de Sémiosine le blog

A l’heure des bilans, et au moment où Sémiosine entame sa cinquième année d’existence, nous avons voulu jeter un oeil dans le rétroviseur. Parce que 2014 aura été pour nous l’année du choix d’un positionnement affirmé – Sémiosine, le planning stratégique sémio – , et celle d’une ligne éditoriale plus claire centrée autour de l’analyse d’image, notre coeur de métier.

En détail, et sans grand étonnement, les articles sur la publicité (print et vidéo) et sur le cinéma (affiches, dispositifs, récits) dominent. Inventaire :

. L’année, qui avait commencé avec Yves Saint Laurent de Jalil Lespert pour se terminer avec Saint Laurent de Bonello, aura oscillé entre blockbusters (La Planète des singes, Hunger Games, Interstellar) et films d’auteurs (Only Lovers Left Alive, Mommy ou encore Eden) ;
. Elle nous aura intéressés pour les campagnes de grandes marques comme Mc Donald’s, Volvic, Samsung ou Hermès, mais également pour des publicités impactantes comme celles de Kusmi Tea, de Michel et Augustin ou du Parc Zoologique de Paris ;
. Elle nous aura permis de poursuivre notre exploration des liens entre la sémiologie et les autres disciplines, comme les études qualitatives, la création ou l’analyse des données ;
. Et nous n’oublierons pas les séries télé (American Horror Story, Ainsi soient-ils), la musique (Lady gaga, How I Live Now), l’actualité (Ebola, le sexisme)…
 XXX
2014 a ainsi été pour toute notre équipe une année riche de rencontres, d’étonnements, de découvertes, et nous tenons à remercier nos contributeurs épisodiques ou plus réguliers (Donovan, Elsa, Cécile, Florent, Yves, Sabrina, Jonathan, Adèle et Ophélie) ainsi que nos lecteurs toujours plus nombreux.
 roland barthes
L’année 2015 ? C’est avant tout celle du centenaire de Roland Barthes. Nous suivrons attentivement les manifestations organisées autour de l’événement, et nous en profiterons pour intensifier nos publications d’analyses sémio. Quel meilleur hommage à lui rendre que de continuer à s’interroger sur le pouvoir des images aujourd’hui ? Pour l’anecdote, les noms de notre agence Sémiosine et de notre blog Sémiozine étaient un clin d’oeil à l’auteur de S/Z …
XXX
Rendez-vous donc dès le mois de janvier pour de nouveaux décryptages d’images et la suite de notre série d’entretiens avec des professionnels de la sémiologie, de la communication et du marketing. D’ici là, très bon réveillon à tous !
XXX

Tags: , , , , ,

Chez Sémiosine, nous concevons la sémiologie avant tout comme un prisme d’analyse pour décrypter les images et les récits qui nous entourent et structurent nos imaginaires socio-culturels.

Leave a Reply





Faire le tri dans la profusion des images qui nous interpellent chaque jour et analyser celles qui nous semblent les plus signifiantes, telle est l’ambition de ce blog dédié à la sémiologie de l'image. On y parle publicité, marketing, storytelling, cinéma, séries, design, illustrations, typographie, packagings, transmédia… Une seule envie réunit les différents rédacteurs qui participent à Sémiosine le blog : comprendre un peu plus le monde dans lequel nous évoluons.
Bonne lecture !

Pour la petite histoire...



. Grazia, 11 octobre 2013 : "Attentat à la candeur", de Laureen Parslow.

. Sport&Style, supplément de L'Equipe n°21449, 6 avril 2013 : "Nom d'une griffe", de Claire Byache - article sur les noms made in France

. Le Soir, édition du 13 mars 2013 : "Le Harlem Shake, un carnaval anti-crise ?" de Julie Huon.

. Le Figaro, "Pourquoi le "Harlem Shake" est un phénomène viral", d'Emmanuelle Germain (12/03/2013).

. Sport&Style, supplément de L'Equipe n°21323 : dossier "Made in Swiss", de Claire Byache.

. Okapi n°949 : article "Les reprises, c'est tendance", d'Agathe Guilhem.

. France 3, juillet 2012, interview sur le time-lapse pour le 12/13.