Quand Lenor s’inspire d’Instagram

Quand Lenor s’inspire d’Instagram

Passé de mode, l’adoucissant de nos grand-mères ? La nouvelle campagne Lenor imaginée par l’agence Grey Germany s’évertue à en dépoussiérer la communication, en surfant sur certaines tendances visuelles vues sur les réseaux sociaux.

Qu’y voit-on ? Des visuels inspirés de photos partagées sur Instagram :

Vous aurez reconnu dans l’ordre les tenues iconiques de : Marty de Retour vers le futur (réalisé par Robert Zemeckis) ; Borat du film éponyme (réalisé par Larry Charles) ; Alex DeLarge d’Orange mécanique (réalisé par Stanley Kubrick) ; Holly Golightly de Breakfast at Tiffany’s (réalisé par Blake Edwards).

La réussite de cette campagne, créative et ludique à la fois, tient au mélange de deux procédés tendance sur les réseaux sociaux :

  • les mises en scène visuelles d’une sélection mode et accessoires partagées sur Instagram

essentiels

  • et les posters minimalistes réduisant un film ou une série à ces quelques éléments iconiques

Breakfast at tiffany's

La marque propose ainsi une rupture avec les codes esthétiques des publicités traditionnelles d’adoucissant et des références à des films cultes tout en demeurant sur son territoire d’expression : celui de l’attachement sensible au vêtement. Lenor parvient ainsi à rajeunir sa prise de parole en montrant qu’elle a entendu ces nouveaux publics-cibles hyper connectés en apportant sa réponse à l’insight simple : j’aimerais conserver toute ma vie certains vêtements chargés de souvenirs.

Elle nous dit surtout qu’indépendamment de la tendance et de la mode, certains produits (culturels, commerciaux) sont devenus iconiques et se transmettent de génération en génération. Et que les vêtements sont bien plus qu’un simple objet du quotidien : ce sont avant tout des vecteurs d’histoires, personnelles et collectives.

 

Tags: , , , , ,

Chez Sémiosine, nous concevons la sémiologie avant tout comme un prisme d’analyse pour décrypter les images et les récits qui nous entourent et structurent nos imaginaires socio-culturels.

Leave a Reply





Faire le tri dans la profusion des images qui nous interpellent chaque jour et analyser celles qui nous semblent les plus signifiantes, telle est l’ambition de ce blog dédié à la sémiologie de l'image. On y parle publicité, marketing, storytelling, cinéma, séries, design, illustrations, typographie, packagings, transmédia… Une seule envie réunit les différents rédacteurs qui participent à Sémiosine le blog : comprendre un peu plus le monde dans lequel nous évoluons.
Bonne lecture !

Pour la petite histoire...



. Grazia, 11 octobre 2013 : "Attentat à la candeur", de Laureen Parslow.

. Sport&Style, supplément de L'Equipe n°21449, 6 avril 2013 : "Nom d'une griffe", de Claire Byache - article sur les noms made in France

. Le Soir, édition du 13 mars 2013 : "Le Harlem Shake, un carnaval anti-crise ?" de Julie Huon.

. Le Figaro, "Pourquoi le "Harlem Shake" est un phénomène viral", d'Emmanuelle Germain (12/03/2013).

. Sport&Style, supplément de L'Equipe n°21323 : dossier "Made in Swiss", de Claire Byache.

. Okapi n°949 : article "Les reprises, c'est tendance", d'Agathe Guilhem.

. France 3, juillet 2012, interview sur le time-lapse pour le 12/13.